La 5e édition des Ouchy Film Awards a eu lieu du 14 au 16 juillet 2022.

Affiche OFA

Notre public a pu y découvrir 31 films (8 longs métrages et 23 courts métrages), provenant de 23 pays différents.
Nous avons eu le grand plaisir d’accueillir onze réalisateurs et réalisatrices, venus de Suisse, de France, de la Réunion, d’Italie, d’Allemagne, du Liban et d’Ukraine, venu-e-s présenter leur film à Lausanne!

De plus, les professionnel-le-s des domaines du cinéma et de l’analyse de données ainsi que les curieux ont pu assister à 4 panels sur le thème de l’intelligence artificielle dans l’industrie du film, qui ont rassemblé 13 panelistes, dont 9 présents à Lausanne et 4 en ligne.

REVOIR LES PANELS:
1. What is the future of film industry?
2. What problems can AI solve within filmmaking?
3. How does the human (artist) adapt to AI’s suggestion?
4. Financing movies with the help of AI

REVOIR LES PITCH PAR LES PRODUCTEURS ET RÉALISATEURS

LE PROGRAMME DES FILMS PROJETÉS


NOMINÉ∙E∙S

La sélection de la 5e édition est complète:

MEILLEUR LONG-MÉTRAGE, DÉCERNÉ AVEC L’AIDE DE l’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
Pierre & Jeanne, de Clémentine Célarié, Suisse
Invisible, de Jeong Hee Jun, Corée du Sud
Zugvögel, de Johannes Buchholz, Allemagne
Kontakti, deToni Majaniemi, Finlande
Dream 1991, de Matías Zemljič, Slovénie
The Anger, de Maria Ivanova Z., Liban,
Mother of Apostles, de  Zaza Buadze, Ukraine

MEILLEUR SCÉNARIO, DÉCERNÉ AVEC L’AIDE DE l’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
A Second Husband, de Tommy Britt, États-Unis
Riding on Duke’s Train – DDD, de Ken Kimmelman & Mick Carlon, États-Unis
A Long Way Home, de Steven Bogart, États-Unis
Hounded, de Joshua Allen, États-Unis
Obadiah – A Pulp Fiction Prequel, de Phillip Hollins, États-Unis
Capri, de Michael J Dunker, États-Unis
The Crossing, de Fred Perry, États-Unis
Getting Your Hair Cut in Indiana, de Rebecca Leigh, États-Unis
Level Up, de Jason Skorski
South of the Border, de William Scott Williams, États-Unis
Shark’s Instinct, de Bethany Maines, États-Unis
Don’t Change Your Husband, de John McCloskey, États-Unis
2060
, de Cameron Barnes, États-Unis
Deep Ascent, de J. Thomas Peterson, États-Unis
Iron Lung, de Kevin Kraft, États-Unis
The Second Coming of John Cooper, de Kevin Kraft, États-Unis

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE, DÉCERNÉ AVEC L’AIDE DE l’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
Feeling, de Romain Argento &  Jérémy Chieusse, France
Montana 1977, de Kimyan Flückiger, Suisse
Deus Ex Machna, de Jessy Langlois, France
Blackout, de Reza Didar, Iran
Beats, de Simon Pfister, Allemagne
Apple Tree, d’Olya Azhnakina, Russie
The Boy and the Mountain
, de Santiago Aguilera, Gabriel Monreal, Chili
Those Things are Known Horacio
, de Pedro Chilibroste, Uruguay
The Scratch,
de Alessandro Chirico, Italie
Figurant,
de Jan Vejnar, République Tchèque
TILT, de Björn Schürmann, Allemagne
A Dead Sea,
de Nahd Bashir, Israël
Théo
, de Tanya Larcinese, France
Do Not Feed The Pigeons
, de Antonin Niclass, Royaume-Uni
Frida, de Aleksandra Odic, Allemagne
Black Bag, de Lee Foster, Canada
Magpie, de Carola Del Bono, Italie
The Flying Village, de Zoltán Gyarmati-Paor, Hongrie
Sentier Paradis, de Lauren Ransan, Réunion
The Eighth Commandment, de Dario Lonjak, Croatie
Le Petit Prodige, de Xavier Diskeuve, Belgique

MEILLEUR∙E ACTEUR∙ICE, DÉCERNÉ AVEC L’AIDE DE l’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Loris Freeman dans Pierre et Jeanne, de Clémentine Célarié, Suisse
Margarita Sanchez dans Fatigue Amoureuse, de Sam Janot, Suisse
Jay Johnston et Greg Furman dans Wing Dad, de Lucas Åström, États-Unis
Thomas Garbo dans Princesse de Jérusalem, de Nicolas Paban et Guillaume Levil, France
Kati Rausch dans Tigerlilly, de Kati Rausch, États-Unis
Yevhenіi Konoshchuk dans Worried about the matches, de Angelina Turska, Ukraine
Miguel Angel Jenner Redondo dans Dear Juan Manuel, de José Luis López Ortiz, Espagne
Aloys Balcou dans Théo, de Tanya Larcinese, France
Steve Kasan dans Black Bag, de Lee Foster, Canada
Lluís Soler dans Sea Light, de John Doe, Espagne
Talma Tal dans Out of Play, de Romi Menachem, Israël